© Editions Papillon
Tous droits réservés

Paul Claudel, Correspondance musicale

avec Jacques Benoist-Méchin, Walter Braunfels, Paul Hindemith, Arthur Honegger, Ida Rubinstein, Joseph Samson, Florent Schmitt, Igor Strawinsky, Germaine Tailleferre, Edgar Varèse

réunie, présentée et annotée par Pascal Lécroart

A l’encontre de beaucoup de littérateurs, Paul Claudel manifeste un grand intérêt pour ce qui touche le domaine de la musique. […]
Particulièrement en ce qui concerne le théâtre, il sait tout ce que la musique peut apporter et combien elle peut contribuer à la mise en valeur du texte. Il suffit de citer le nombre d’ouvrages où il a demandé à la musique de collaborer à l’impression d’ensemble. […]
Ce qui l’intéresse ce n’est pas l’opéra proprement dit ou le drame lyrique, car il déplore ce compartimentage imposé par la routine et qui veut que sur une scène tout soit chanté, même ce qui ne peut l’être, ou bien que seul le texte parlé soit autorisé. Il voudrait que le théâtre fût l’union de tous les éléments du spectacle et que chacun y trouvât sa place appropriée. […]
Mais ce que je voudrais surtout indiquer dans ces quelques lignes, c’est le soutien musical qu’un poète peut donner à son collaborateur. C’est le cas de Claudel et je puis dire que pour chacune des œuvres où j’ai eu le bonheur de travailler avec lui, c’est lui qui m’a indiqué scène par scène, presque ligne par ligne, la construction musicale de la partition. Il sait faire comprendre l’atmosphère, la densité, le contour mélodique qu’il a pensés et que le compositeur n’a plus qu’à exprimer dans sa langue. […]

Arthur Honegger, «Paul Claudel créateur musical», XXe siècle, 11 avril 1946.


Pascal Lécroart
Pascal Lécroart est maître de conférences à l’Institut Universitaire de Formation des Maîtres de Besançon et membre du Centre Jacques-Petit. Spécialiste de Paul Claudel, il intervient dans les sections lettres et arts du spectacle de l’Université de Franche-Comté sur l'histoire de l'opéra et sur les relations entre littérature et musique.

Mention spéciale du Jury du Prix des Muses, Paris, 2008
site du prix et de la bourse des muses – entrer

2007
Format A5, 336 pages

ISBN: 2-940310-29-7
Prix: 49 CHfrs


Reflets de la presse

L’arrivée aux Ediitons Papillon, d’une Correspondance musicale apporte un indispensable éclairage complémentaire [à la Correspondance Paul Claudel-Darius Milhaud] sur les relations de Claudel avec les compositeurs de son temps. Disons-le d’emblée: cet ouvrage est remarquable. Pascal Lécroart, spécialiste de Claudel et des relations entre la littérature et la musique, a réuni, présenté et annoté les textes de manière précise et judicieuse. Le tout se lit avec passion… / Jean Lacroix, La Revue Générale n°10, Bruxelles, 2007 / site de La revue Générale – entrer

Au delà des projets. aboutis ou non, une réflexion pertinente sur un théâtre idéal, communion de tous les arts scéniques. / Pierre Massé, Classica, Paris, octobre 2007

Le travail effectué par Pascal Lécroart et les Editions Papillon est remarquable: abondance et précision des notes, introduction longues et instructives, iconographie et mise en page soignées. / Bernard Postiau, Crescendo, Bruxelles, été 2007 / site de Crescendo – entrer

/
professional joomla template